Tout savoir sur les principaux types d’assurance pour étudiant

a87d482208aaa0899b1cda7d27cd959a 1

Les besoins d’assurance au moment de la rentrée dans les études supérieures ne sont plus les mêmes. Autant d’éléments sont à prendre en compte (l’université, l’apprentissage, les stages en entreprise, les séjours à l’étranger, etc.) avant d’opter pour une formule d’assurance adaptée. Alors, quels sont les principaux types d’assurance pour étudiant ?

L’assurance logement étudiant

Il est important de souscrire à une assurance logement étudiant au moment d’emménager, et cela est une obligation pour l’étudiant. En effet, l’étudiant est responsable vis-à-vis du propriétaire en tant que locataire des éventuels dommages causés à l’appartement occupé, et ce, pendant toute la durée de location. Il s’agit par exemple :

  • des incendies ;
  • des dégâts d’eau ;
  • des dégâts sur biens matériels.

Avec cette formule d’assurance, l’étudiant bénéficie d’une couverture aussi bien pour les biens qui intègrent le logement, mais également pour le mobilier ou tout type d’objet de valeur susceptible d’être volé.

Il doit compter, pour un logement de 20 m², entre 60 et 320 € par an. Bien entendu, le prix est influencé par la ville de résidence et correspond à un minimum de 5 000 € de biens assurés. En cas de départ en vacances de l’étudiant, c’est l’assurance PNO du propriétaire qui couvre les dommages causés au logement.

L’assurance santé

Pour l’étudiant, la sécurité sociale est gratuite. Toutefois, cette formule ne couvre pas entièrement tous les frais de santé. Alors, pour une bonne assurance santé, l’étudiant doit prendre un complémentaire santé. Cela lui permettra de ne pas se retrouver avec des frais de santé exorbitants lors d’une visite chez le dentiste par exemple ou en cas d’accident.

La solution la plus évidente pour les étudiants est de s’inscrire sur la mutuelle de leurs parents. L’avantage avec cette solution, c’est qu’elle revient moins chère. Pour d’autres étudiants par contre, ils optent pour les mutuelles étudiant. C’est également un très bon choix, car les mutuelles étudiant sont plus adaptées à leur profil.

L’assurance automobile

Les jeunes conducteurs se voient imposer un régime spécial par les compagnies spéciales. En effet, ils font statistiquement 3 fois plus de sinistres que les autres types de conducteurs. De ce fait, les compagnies d’assurance appliquent une surprime. Cette dernière peut monter jusqu’à 100 % du tarif de base, et ce, avec une franchise souvent plus élevée.

Toutefois, il est possible de réduire la note. La solution pour ce faire est de passer le permis en conduite accompagnée dès 16 ans. L’avantage est que la surprime appliquée par les compagnies est réduite de 50 %. S’inscrire sur l’assurance du véhicule de ses parents est une belle option dans le cas où l’étudiant n’aurait pas besoin de posséder sa propre voiture.

Lire aussi: Pourquoi contacter un courtier pour son assurance auto ?

L’assurance responsabilité civile

Avec cette formule, l’étudiant est protégé contre tout dommage que lui ou son animal de compagnie peuvent causer à autrui et au quotidien. C’est une formule que l’on retrouve généralement dans la plupart des contrats d’assurance.

La plupart des régimes d’assurance responsabilité civile vous offrent une couverture si vous exercez occasionnellement du baby-sitting. Mais parfois, le nombre maximum d’heures que vous pouvez travailler par semaine est pris en compte. Par exemple, pas plus de 10 heures par semaine.

Lire aussi: Assurance VTC flotte : fonctionnement, avantages et prix

4.4/5 - (31 votes)