Actualité banque

Que veut dire être sociétaire d’une banque ?

Que veut dire être sociétaire d’une banque ?

Vous hésitez à devenir sociétaire dans votre banque ? Mais en quoi consiste un tel statut ? Dans cet article, nous vous expliquons ce que signifie être un sociétaire et ce que cela implique.

Être sociétaire d’une banque, qu’est-ce que cela signifie ?

Être sociétaire d’une banque signifie détenir des parts sociales qui composent son capital. Cela n’est possible que dans les banques mutualistes (ou coopératives).

Qu’est-ce qu’une banque mutualiste ?

Les banques mutualistes se différencient des autres établissements bancaires en ce qu’il s’agit de sociétés de personnes et non de capitaux. La propriété d’une banque mutualiste est collective, et le pouvoir de décision est organisé de façon démocratique. En devenant sociétaire, les clients sont à la fois associés et usagers, autrement dit propriétaires et clients de leur banque.

Comment obtenir le statut de sociétaire ?

Sachez que le statut de sociétaire est accessible à tous. Ainsi, pour l’obtenir, il vous suffira de prendre rendez-vous avec votre Conseiller Financier et demander à acquérir un minimum de parts sociales vous permettant de devenir sociétaire. Généralement, un budget compris entre 1 et 20 € sera suffisant.

Devenir sociétaire d’une banque : quels sont les avantages ?

Vous devez savoir que devenir sociétaire d’une banque est avant tout un acte militant. En effet, le statut de sociétaire n’a pas de réels enjeux lucratifs, puisque la valeur des parts sociales ne varie pas en fonction du marché. Elles sont toutefois sujettes à un taux de rémunération avantageux et exemptes de toute taxe.

Il s’agit donc surtout de s’impliquer activement dans la vie de la banque et au financement de ses projets. Cela comporte divers avantages, tels que :

  • La possibilité d’accéder à tous les documents relatifs à la vie quotidienne de votre banque (gestion de l’argent, fonctionnement, projets financés…) ;
  • Être informé de façon prioritaire quant aux évolutions à venir de l’environnement de la banque ;
  • La possibilité de participer aux décisions lors des assemblées générales et ainsi faire entendre votre voix pour les divers projets et évolutions au sein de l’établissement.
  • Bénéficier de tarifs préférentiels et réductions de frais sur certains produits bancaires (par exemple, une carte Gold au même prix qu’une carte classique).
Lire aussi :  Banque Populaire des Alpes : services, tarifs et souscription

En somme, devenir sociétaire peut être intéressant si vous souhaitez vivre votre banque de l’intérieur.

Quelles sont les banques mutualistes en France ?

En France, il existe quatre grands réseaux bancaires mutualistes : la Caisse d’Epargne, le Crédit Mutuel, la Banque Populaire (qui inclut la CASDEN et le Crédit Coopératif) et le Crédit Agricole. Chacun de ces établissements bancaires disposent d’antennes régionales et locales, permettant un fort ancrage territorial et une réelle proximité avec leurs clients, qu’ils soient sociétaires ou non.

La Caisse d’Epargne

La Caisse d’Epargne est une banque mutualiste qui est constituée de 15 Caisses régionales pour 4182 agences réparties dans l’Hexagone. En 2009, l’organe central de la Caisse d’Epargne fusionne avec celui du groupe bancaire Banque Populaire pour donner naissance à une nouvelle entité, dont le nom est Groupe BPCE. Il s’avère être aujourd’hui le deuxième groupe bancaire français. La Caisse d’Epargne compte 5 millions de sociétaires et 3 350 administrateurs pour environ 20 millions de clients particuliers. La souscription minimale de parts de société locale d’épargne (SLE) est de 20 euros.

La Banque Populaire

Le groupe Banque Populaire est un groupe bancaire et financier mutualiste constitué de 14 Banques Populaires Régionales, la CASDEN (Banque Coopérative de la Fonction Publique) et le Crédit Coopératif. La Banque Populaire compte 4,3 millions de sociétaires pour 9,2 millions de clients au total.

Le Crédit Mutuel

Le Crédit Mutuel est une entreprise mutualiste qui compte plus de 5390 caisses locales coopératives regroupées en 18 fédérations régionales, elles-mêmes constituées en Confédération Nationale. L’établissement compte 7,8 millions de sociétaires au total. La souscription minimale est de 15 euros.

Lire aussi :  Comment changer de carte bancaire à la Banque Postale ?

Le Crédit Agricole

Le Crédit Agricole, surnommé « la Banque Verte » en raison de son activité d’origine au service du monde agricole. Il constitue aujourd’hui le plus grand réseau de banques coopératives et mutualistes au monde. Il est composé de 39 caisses régionales réparties sur tout le territoire. Le Crédit Agricole compte 10 millions de sociétaires pour 21 millions de clients particuliers, 30 000 administrateurs, et 450 administrateurs de caisses régionales. La souscription minimale de parts sociales est comprise « entre 10 et 60 euros » selon les caisses.

A propos de l'auteur

Anais Peresson

Anais Peresson

Je m’appelle Anaïs et suis titulaire d’une Maîtrise de Droit Economique et des Affaires. J’ai l’habitude de traiter de multiples sujets, des plus légers aux plus complexes, particulièrement dans les domaines du Droit et de la Finance.