Épargne avec un compte à terme : que faut-il savoir ?

En prévision de l’avenir, il est important d’épargner. À cet effet, plusieurs solutions sont proposées par les institutions bancaires. Ainsi, de plus en plus de personnes physiques et morales se tournent vers les comptes à terme pour mettre de côté leurs économies. Un compte à terme, aussi appelé dépôt à terme, offre la possibilité aux épargnants d’effectuer un placement d’argent sur un horizon de temps assez réduit. La rentabilité d’une telle épargne est garantie.

Quel est le fonctionnement du compte à terme (CAT) ? Est-il préférable aux autres produits bancaires tels que les Livrets A, Jeune, etc. ? Quelles sont les astuces pour bien choisir votre CAT ?

Qu’est-ce que l’épargne avec un compte à terme ?

Le compte à terme répond à un principe assez simple qu’est la détermination de la durée de blocage du capital par le client. Ainsi, plus la période de blocage des fonds est longue, plus le rendement est important. Aussi, la rémunération varie en fonction de l’évolution du marché. L’épargne avec un compte à terme offre une certaine garantie au client. Lorsque vous ne touchez pas à votre capital avant l’échéance, vous avez l’assurance de le récupérer en entier avec les intérêts. De façon générale, un compte à terme se présente comme un versement unique bloqué, et la période d’immobilisation des ressources peut aller de 1 mois à 5 ans. Les intérêts qu’il génère sont soumis à un régime fiscal particulier.

Que savoir de la fiscalité d’un compte à terme ?

Si cette forme d’épargne vous intéresse, il sera important pour vous de savoir comment fonctionne un compte à terme, afin d’évaluer son intérêt pour vous. Sachez avant tout que la fiscalité du CAT est assez favorable à l’épargnant. Autrefois, avant la mise en place de la Flat Tax en 2018, les intérêts des CAT étaient obligatoirement soumis à l’impôt sur le revenu. Les clients faisaient alors face aux prélèvements sociaux de 15,5 %. Désormais, l’application du prélèvement forfaitaire unique (PFU) sur les rendements des comptes à terme offre deux options à l’épargnant.

La première option est qu’en tant que client, vous déclarez vos intérêts du CAT en les combinant à d’autres revenus. Ainsi, ces intérêts seront imposés selon le barème de l’impôt sur le revenu. Il faut noter toutefois que vous aurez à payer 17,2 % pour les prélèvements sociaux. La deuxième option consiste à accepter la Flat Tax ou prélèvement forfaitaire unique (PFU) à 30 % pour tous les revenus mobiliers.

compte a terme ; depot a terme ; ouvrir compte a terme

Épargne avec un compte à terme : quels sont les taux ?

Comme l’investissement à unités de compte, l’épargne avec un compte à terme est rentable à bien des égards. Néanmoins, le taux d’intérêt dépend du type du compte. Pour un compte à terme à taux fixe, par exemple, la rémunération est définie d’un commun accord par le client et la banque. Une fois la rémunération fixée dès la signature du contrat, elle reste immuable jusqu’à l’échéance.

Lorsqu’il s’agit d’un compte à taux progressif, la rémunération évolue crescendo en fonction de la durée de l’épargne. Cette évolution peut être mensuelle, trimestrielle, semestrielle ou annuelle. Remarquons qu’une échelle de taux garantis est tout de même déterminée à la souscription. En outre, certaines banques proposent à leurs clients des comptes à terme à taux variable en fonction du marché ou d’un indice de référence. Vous pouvez d’ailleurs souscrire à un contrat qui vous engage à ouvrir plusieurs comptes avec des taux différents.

Livret d’épargne ou compte à terme : lequel est le plus avantageux ?

Pour effectuer une épargne sécurisée, de nombreuses personnes ont recours aux livrets bancaires. Pourtant, un compte à terme reste également un placement garanti, qui ne comporte pas de risque. Aussi, il peut offrir une meilleure rémunération, en comparaison aux livrets classiques tels que le Livret A ou le LDDS (Livret de Développement Durable et Solidaire).

L’un des avantages comparatifs du compte à terme sur les livrets bancaires, est qu’il n’est généralement pas conditionné par un plafond de dépôt. Dans les cas où un plafond est fixé, il est très élevé, ce qui permet aux épargnants de prétendre à une très grande rémunération. A contrario toutefois, sur le plan de la fiscalité, les livrets d’épargne réglementés sont exonérés de prélèvements sociaux et d’impôts. Le choix est donc à opérer selon que l’on soit prêt à payer des impôts, tant que l’on gagne beaucoup, ou que l’on préfère se contenter de peu pour ne pas avoir à payer de taxes.

Qui doit choisir un compte à terme ?

Le dépôt à terme se révèle être une remarquable alternative aux livrets et autres produits bancaires lorsque vous avez un capital consistant à placer. C’est d’ailleurs pour cette raison que les entreprises s’y intéressent. De même, cette solution est gage de sécurité pour les épargnants. Une personne morale qui a des excédents de trésorerie devrait donc choisir un compte à terme pour faire fructifier ces excédents. Un tel investissement à court terme lui offre un double avantage : la sécurisation des fonds et la rémunération.

Lorsqu’on sait que la rentabilité de l’épargne dépend du capital, les entreprises ont assurément une importante marge de manœuvre. En tant que personne physique, vous pouvez opter pour un compte à terme si vous souhaitez mettre en lieu sûr le capital d’un projet dont l’exécution est prévue pour un horizon plus ou moins lointain. Par ailleurs, cette option vous favoriserait si vous avez plusieurs projets sur le court terme. En ce sens, vous devrez ouvrir autant de comptes à terme que de projets, avec différentes durées d’épargne.

compte a terme ; depot a terme ; epargne CAT

Comment bien choisir son compte à terme ?

Les comptes à terme sont disponibles en diverses formules avec des taux d’intérêt différents. Pour choisir celui qui vous conviendrait le mieux, veuillez prendre en compte vos besoins sur une échéance assez courte. Si vous voulez par exemple acheter un bien immobilier dans le neuf dans les prochains mois, vous pouvez opter pour un CAT. Pour le choix du compte à terme idéal, vous devez également considérer la durée du placement. La durée d’épargne doit être en adéquation avec le projet que vous souhaitez réaliser.

Vous pouvez ainsi choisir un CAT pour une durée d’immobilisation du capital de 3 mois, 10 mois, 2 ans, etc. selon vos projets. En ce qui concerne le taux à choisir, prenez en compte l’échéance de l’épargne. Optez pour le taux fixe si vous voulez placer un capital en attendant la concrétisation d’un projet futur. En revanche, le taux progressif est indiqué si vous n’avez pas encore rassemblé les fonds nécessaires pour le projet.

Article précédentLes nouveaux modèles d’agence immobilière en ligne
Article suivantTop 4 des métiers qui recrutent le plus dans l’immobilier