93033089e619656809ebaefcf9d139ed html ce0532b4029587cf 1

Cuisine professionnelle : normes et réglementation

Les normes et la réglementation liées entre autres au matériel de cuisine professionnel sont très importantes dans une cuisine professionnelle. Elles visent à garantir la sécurité des aliments, ainsi que la santé et la sécurité des employés.

Elles couvrent une large gamme de sujets, tels que l’hygiène, la formation des employés, la manipulation des aliments, la température de stockage et de service des aliments, ainsi que les exigences de construction et de conception de la cuisine.

Il est crucial que tous les employés d’une cuisine professionnelle comprennent et suivent ces normes afin de maintenir une opération sûre et efficace.

Quelles sont les normes HACCP ?

HACCP (Hazard Analysis and Critical Control Points) est un système de gestion de la sécurité alimentaire qui vise à identifier et évaluer les dangers potentiels pour la sécurité des aliments et à mettre en place des mesures de contrôle pour prévenir ces dangers.

Le système HACCP est largement utilisé dans l’industrie alimentaire, mais il peut également être appliqué à d’autres industries, comme la pharmacie et les cosmétiques.Le système HACCP repose sur l’analyse des dangers et des points de contrôle critiques (CCP) tout au long du processus de production alimentaire, de la matière première à la distribution finale.

Les CCP sont des étapes du processus de production où il est possible de mettre en place des contrôles pour prévenir ou réduire les dangers pour la sécurité alimentaire. Par exemple, dans une usine de transformation de viande, le CCP pourrait être la température de la viande au cours du traitement thermique, car la température incorrecte peut conduire à la contamination par des microorganismes dangereux pour la santé humaine.

Le système HACCP comprend également la mise en place de procédures de vérification pour s’assurer que les CCP sont bien contrôlés et que les dangers sont effectivement prévenus ou réduits. En cas de défaillance du système de contrôle, il est important de disposer de procédures pour y remédier rapidement.

Quelles sont les normes d’hygiène à respecter dans une cuisine professionnelle ?

Dans la restauration, des règles strictes en matière de santé et d’hygiène sont mises en place. Ces règles sont regroupées dans le « paquet hygiène« , qui inclut également des directives pour le stockage dans la chaîne du froid. De plus, il existe des lignes directrices pour la conception des cuisines dans les établissements de restauration. Ces lignes directrices prévoient notamment que les revêtements de sol, de mur et de plafond doivent être imputrescibles, facilement lavables et non toxiques, et que l’éclairage doit être suffisant pour permettre la manipulation correcte des aliments.

Il est également important de disposer d’une zone de déchets pour stocker et éliminer les déchets de manière conforme à la réglementation, ainsi que d’un approvisionnement en eau potable suffisant pour laver les aliments sans contamination. Pour éviter les sanctions, il est recommandé de se référer aux conseils en matière de bonnes pratiques d’hygiène dans les restaurants fournis par le site web du ministère de l’agriculture. N’oubliez pas non plus de vous enregistrer auprès du Département de la protection du public avant d’ouvrir votre restaurant.

93033089e619656809ebaefcf9d139ed html 1e741bdd61c367f1 1

Sécurité incendie, ventilation et appareils de cuisson : normes à respecter

Il existe des réglementations concernant la sécurité incendie dans les cuisines professionnelles. Elles sont définies par le règlement relatif à la sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les établissements recevant du public et le décret du 25 juin 1980. Ces règles s’appliquent aux établissements qualifiés de « grandes cuisines« , c’est-à-dire ceux qui comportent des appareils de cuisson et de chauffage d’une puissance totale supérieure à 20 kW. Le manque de respect de ces obligations peut entraîner une fermeture administrative ou des sanctions pénales.

Pour assurer la ventilation adéquate des cuisines professionnelles, le règlement prévoit l’installation de hottes aspirantes au-dessus des appareils de cuisson et de conduits d’évacuation en métal ou en matériaux solides ayant un niveau minimal de résistance au feu. Ces équipements doivent permettre l’évacuation de l’air stagnant, des vapeurs et des graisses.

En ce qui concerne l’installation des appareils de cuisson, les cuisines professionnelles sont considérées comme des zones à risque moyen si elles sont séparées des zones ouvertes au public. Il est donc nécessaire de respecter certaines obligations, telles que l’installation d’un dispositif d’arrêt d’urgence facilement accessible sur les circuits alimentant les appareils de cuisson et l’installation des appareils à au moins 50 cm des murs s’ils ne sont pas recouverts de matériaux classés « M0 » ou « A2-s1, d1 » (sauf pour les appareils certifiés CE où les recommandations d’installation du fabricant s’appliquent).

Il est également important de stabiliser les appareils qui pourraient tomber ou être déplacés et d’utiliser des extincteurs adaptés au type de danger, par exemple des extincteurs spéciaux pour l’huile dans les friteuses de cuisines extérieures.

Il est recommandé de faire appel à des professionnels qualifiés pour équiper une cuisine professionnelle aux normes de sécurité incendie. Chez Brigade Hocaré, nous disposons d’une expertise en matière de ventilation professionnelle et sommes en mesure d’offrir des services d’équipement de cuisines pour les entreprises de restauration en respectant les règles de sécurité incendie.

Comment bien agencer sa cuisine professionnelle ?

La conception d’une cuisine professionnelle doit respecter certaines normes afin de garantir l’hygiène et la sécurité alimentaire. Selon la norme CE 852/2004, l’aménagement de la cuisine doit permettre un entretien, un nettoyage et une désinfection appropriés, tout en offrant un espace de travail suffisant pour effectuer les différentes tâches de manière hygiénique.

De plus, la cuisine doit être conçue de manière à permettre une production en continu et à éviter tout risque de contamination. Il est également important de s’assurer que les flux spatiaux sont optimisés et que les activités « propres » et « sales » sont séparées dans le temps, en mettant en place un protocole de nettoyage et de décontamination précis. Ce protocole doit être documenté et consigné dans des rapports techniques.

93033089e619656809ebaefcf9d139ed html 6f05399982042e 1

Quelle réglementation pour les murs et plafonds dans une cuisine professionnelle ?

Les normes pour les murs et les plafonds dans les cuisines professionnelles ont été établies afin de protéger la santé et la sécurité des personnes. Les murs des cuisines professionnelles sont souvent en contact avec les aliments ou les emballages et peuvent être une source de contamination s’ ils sont poreux ou effrités ou encore difficiles à nettoyer.

De même, le plafond est une zone cruciale dans une cuisine professionnelle car tout objet qui en tombe peut contaminer les aliments. En raison de ces risques, la réglementation exige que les murs et les plafonds des cuisines professionnelles soient propres, faciles à nettoyer et, si nécessaire, à désinfecter. Cela implique l’utilisation de matériaux non absorbants, non toxiques et à surface lisse, qui sont imperméables et flottants, sauf si l’exploitant de la cuisine professionnelle peut démontrer que d’autres matériaux sont appropriés.

Les plafonds, les faux plafonds et les équipements suspendus doivent être conçus de manière à empêcher la contamination et à réduire la condensation, la formation de spores de moisissures et la dispersion de particules. Certains matériaux, comme le bois, le plâtre, certaines peintures et les mastics à base de ciment, sont interdits par ces recommandations. La Brigade recommande d’utiliser des dalles de mur et de plafond en PVC, qui sont faciles à nettoyer.

4.1/5 - (21 votes)

A lire également