Actualité banque

Comment remplir un chèque ?

Comment remplir un chèque ?

Avec l’émergence de multiples alternatives de paiement digitales ces dernières années, remplir un chèque devient de plus en plus rare. En effet, depuis les années 1980, l’usage du chèque est en déclin constant. Toutefois, il reste très pratique et parfois même exigé pour certains règlements tels que les frais de scolarité ou les leçons de conduite en auto-école.

Dans cet article, nous vous expliquons comment remplir un chèque simplement, étape par étape. Par ailleurs, nous vous prodiguons également quelques conseils pour réaliser votre paiement par chèque dans de bonnes conditions.

Les mentions obligatoires sur un chèque

Certaines mentions devront obligatoirement être portées sur le chèque :

  • Le nom de l’établissement bancaire de l’émetteur
  • La dénomination « chèque » indiquée
  • Le nom du bénéficiaire du chèque (ce n’est pas obligatoire mais conseillé pour éviter le risque que le chèque soit encaissé par n’importe qui)
  • Le montant du chèque en chiffres et lettres
  • Le nom et les coordonnées bancaires de l’émetteur
  • La date et le lieu
  • La signature de l’émetteur

Remplir un chèque : les règles de base à connaitre

Certaines règles de base sont à connaitre avant de commencer à remplir votre chèque :

  • Écrivez avec un stylo à encre non effaçable. Ainsi, cela évitera le risque qu’une personne mal intentionnée modifie les informations inscrites sur le chèque ;
  • Lorsque vous remplissez votre chèque, écrivez toujours en début de ligne ou case. Ne laissez pas de blanc avant le premier mot ou chiffre.
  • Si vous n’avez pas rempli entièrement la ligne ou la case, tirez un trait pour compléter la partie restée blanche ;
  • Si le chèque est rempli par une machine, comme c’est notamment le cas dans les magasins à grande surface, vérifiez toujours le montant et le nom du bénéficiaire.

Remplir un chèque : étape par étape

Pour remplir votre chèque, suivez les étapes suivantes dans l’ordre indiqué.

1. Indiquer le montant en chiffres

Reportez-vous à la grande case correspondante au montant en chiffres. Elle se trouve généralement sur la partie droite de votre chèque. Inscrivez le premier chiffre du montant le plus à gauche possible pour éviter tout risque de fraude (tel que l’ajout d’un chiffre dans la case). S’il reste de la place après avoir écrit le montant entier, tracez un trait horizontal sur l’espace resté vierge.

Lire aussi :  Banque Populaire Méditerranée : services, tarifs et souscription

2. Inscrire le montant en lettres

Inscrivez le montant du chèque en toutes lettres sur la ligne placée à côté de la mention « Payer contre ce chèque en euros ». Par exemple, pour la somme de 220,18 €, il faudra écrire deux cents vingt euros et dix huit centimes. Là aussi, commencez bien à rédiger le plus à gauche possible, et tirez un trait sur l’espace restant.

3. Renseigner le nom du bénéficiaire

Reportez-vous en dessous de la somme écrite en lettres, sur la ligne qui commence par « à ».  Ensuite, renseignez le nom du bénéficiaire, qu’il s’agisse d’une personne physique ou morale.

4. Indiquer le lieu et la date

A droite du chèque, indiquez le lieu et la date à laquelle vous émettez le chèque :

  • Pour le lieu d’émission du chèque, renseignez la ville où vous remplissez le chèque sur la ligne commençant par « à » ;
  • Pour la date d’émission du chèque, indiquez la date à laquelle vous remplissez le chèque sur la ligne commençant par « le ».

Rappel : il est interdit de postdater ou d’antidater un chèque bancaire.

5. Procéder à la signature

A présent, il ne vous reste plus qu’à procéder à la signature du chèque. Reportez-vous en bas à droite de votre chèque. Apposez votre signature dans la partie qui y est réservée. Elle doit être identique à celle que vous avez transmise à votre établissement bancaire lors de l’ouverture de votre compte. Nous vous conseillons de détacher le chèque avant de le signer. Cela permettra d’éviter que la marque de votre signature apparaisse sur le chèque suivant et donc limiter le risque que l’on imite votre signature en cas de vol ou perte de votre chéquier.

Quelques conseils pour votre paiement par chèque

Voici quelques conseils pour que votre paiement par chèque puisse être réalisé dans les meilleures conditions.

Lire aussi :  ING Direct : Comment vous connecter à votre espace client ?

Remplir le talon du chéquier

Il est important que vous pensiez à remplir le talon de votre chéquier une fois le chèque détaché et remis à son destinataire. Indiquez ainsi le numéro du chèque, son montant et son bénéficiaire. Cela permettra de garder une trace du chèque que vous avez émis. Cela s’avèrera très utile si vous voulez faire opposition.

Ne pas signer un chèque avant de le remplir

Il est primordial que vous remplissiez votre chèque avant d’y apposer votre signature. Si vous signez un chèque avant d’y avoir renseigné le montant et/ou le bénéficiaire, il s’agit là d’un chèque en blanc. En effet dans tous les cas, vous vous exposez à un risque de fraude élevé :

  • Si vous remettez le chèque signé à votre bénéficiaire sans l’avoir rempli, ce dernier pourra y inscrire le montant qu’il souhaite et procéder à l’encaissement.
  • Également, même si vous ne l’avez pas remis à votre bénéficiaire, conserver un chèque signé et non rempli est risqué. En effet, dans l’hypothèse où vous l’égarez ou qu’on vous le dérobe, n’importe qui pourra inscrire son nom et le montant qu’il souhaite pour ensuite l’encaisser auprès de son agence bancaire.

A savoir : en cas de perte, de vol ou d’utilisation frauduleuse, contactez immédiatement votre agence bancaire afin de faire opposition au chèque. Ensuite, pour prouver le bien fondé de votre opposition à votre banque, rendez-vous au Commissariat de Police ou à la Gendarmerie la plus proche afin de déposer plainte.

Attention aux ratures

Évitez les ratures ou surcharges sur votre chèque. Cela peut parfois entrainer le rejet de votre chèque par la banque du bénéficiaire qui pourrait croire qu’il s’agit de traces de falsification. De plus, il est à préciser que les blancs et correcteurs sont à proscrire !

A propos de l'auteur

Anais Peresson

Anais Peresson

Je m’appelle Anaïs et suis titulaire d’une Maîtrise de Droit Economique et des Affaires. J’ai l’habitude de traiter de multiples sujets, des plus légers aux plus complexes, particulièrement dans les domaines du Droit et de la Finance.