Ce que sous-traitent les entreprises en 2021

Pour augmenter leur productivité, de nombreuses entreprises ont choisi d’externaliser certaines de leurs activités en les sous-traitant. Premièrement, c’est une technique qui permet de réduire ses charges fixes et ses investissements, notamment lorsque les besoins sont ponctuels. Deuxièmement, ces activités sont sous-traitées chez des spécialistes dont le travail est plus performant. Depuis plus d’un an, on constate une nette augmentation de la demande de sous-traitance en matière de logistique et de transport. Toutefois, les entreprises délèguent beaucoup d’autres tâches.

Sous-traiter le transport et la logistique

À l’heure de la digitalisation des entreprises, nombreuses sont celles qui souhaitent traiter la partie logistique et transport pour réduire les coûts et les investissements. Une filiale de la Poste s’est d’ailleurs spécialisée dans ce domaine et propose à des clients professionnels d’assurer la logistique et le transport de leurs objets. Forts d’un réseau de sites industriels, de transport et de plateformes aéroportuaires déjà bien implantées, ils permettent d’assurer le tri et l’acheminement d’objets, quel qu’en soit le format. 

En fonction des besoins des entreprises, mais aussi de l’infrastructure dont ils disposent déjà ou non, il est possible de trouver des solutions adaptées. Cela peut être par exemple du tri d’objets grâce à des chaines de tri ultra performantes. Les sous-traitants ont également la possibilité de faire de la préparation de commandes, de l’intégration ou de la maintenance chez le client ou encore d’assurer ou d’organiser le transport des marchandises.

Sous-traiter l’administratif et le juridique

L’autre grand poste de frais sur lequel les entreprises espèrent faire des économies en faisant appel à des prestataires de services, c’est celui des tâches administratives. L’avantage ici de sous-traiter, c’est aussi d’avoir des solutions d’expertise pour différents services. La partie juridique sera confiée à un cabinet d’avocats spécialisé dans le droit de l’entreprise et des affaires. La partie comptabilité sera confiée à un cabinet d’experts-comptables. Pour la partie standard et secrétariat en revanche, les entreprises ont deux solutions : celle de l’intérim d’abord, puis désormais celle proposée par des secrétaires indépendants ou bien en service mutualisé.

La sous-traitance du SAV

Aujourd’hui, pour être performant sur un marché de plus en plus concurrentiel, il faut proposer des services intéressants à commencer par le service après-vente. Celui-ci s’organise sur deux niveaux. Premièrement, la partie administrative (enregistrement, réclamation ou encore assistance) peut être sous-traitée en faisant appel à des plateformes spécialisées dans le domaine. Ensuite, la partie logistique, notamment celle qui prend en charge les retours est également assurée par les professionnels dont nous parlions dans le premier paragraphe. 

La sous-traitance au service de la performance

Au-delà du fait de réaliser des économies sur ses charges fixes (en matière de charges de personnel, de loyers d’espaces professionnels ou encore de mobilier…), la sous-traitance permet d’augmenter la productivité et la performance de son entreprise. En effet, quand on délègue à des spécialistes, on bénéficie d’un niveau d’expertise que l’on n’aurait pas nécessairement en interne. C’est d’ailleurs pour cette raison que les professionnels sous-traitent la partie logistique de leur activité, car ils peuvent bénéficier du rendement de chaines de tri et de transport plus performantes.