Actualité banque

Chéquier portefeuille : qu’est-ce que c’est et comment le choisir ?

chequier portefeuille
4.8 (96.84%) 38 vote[s]

Un chéquier est un carnet se composant de chèques, qui permettront de régler ses achats en y inscrivant le montant et le bénéficiaire. Bien que son usage ait tendance à décroître régulièrement ces dernières années au profit des moyens de paiement électroniques, les français continuent de signer plus de 2 milliards de chèque par an, ce qui lui laisse ainsi plusieurs années d’existence devant lui. Alors quels sont les avantages et les inconvénients d’un chéquier ? Comment faire la différence entre le format portefeuille ou classique ?

Type de chéquier : les différents formats

Un chéquier peut se présenter sous différents formats. Voici comment les distinguer.

Le chéquier classique

Dans un chéquier classique, les chèques sont reliés sur la gauche. Son avantage réside dans la possibilité, une fois vidé, de retirer la couverture avant et arrière afin de ne garder uniquement que le talon contenant le montant, le nom du bénéficiaire et la date d’émission de chaque transaction. Néanmoins il présente un certain inconfort pour les gauchers qui pourraient rencontrer des difficultés pour écrire sur le chèque. Il sera donc préférable pour ces derniers d’opter pour un chéquier portefeuille.

Le chéquier portefeuille

Dans un chéquier portefeuille, le talon se situe en haut du chèque. Son format est donc beaucoup plus volumineux que celui du chéquier classique. Ainsi, comme son nom l’indique, il pourra facilement se ranger dans un portefeuille. En outre, il présente aussi l’avantage d’être aussi bien adapté aux droitiers qu’aux gauchers. Par ailleurs, il existe des porte-chéquiers pour les chéquiers portefeuille. Ils permettent également de ranger sa carte bancaire et ses reçus, de façon à conserver tous ses documents au même endroit et de les retrouver facilement au moment de faire ses comptes.

Lire aussi :  Banque Kolb : services, tarifs et souscription

Le chéquier de correspondance

Le chéquier par correspondance est un panachage des deux formats précédents. En effet, il est entouré d’un talon aussi bien à gauche qu’en haut du chèque. Celui de gauche permet de noter les renseignements classiques d’un chèque tels que le montant, la date d’émission et le bénéficiaire, tandis que celui du haut est une simple bande de correspondance. Ce format de chéquier n’est pas proposé aux particuliers. Il est en effet davantage adapté aux transactions effectuées par les professionnels qui apprécient ce double bordereau.

Les avantages d’utiliser un chéquier

L’utilisation d’un chéquier présente plusieurs avantages au quotidien :

  • Un suivi des dépenses simplifié

L’usage du chéquier permet de garder une trace écrite de ses achats. Ainsi, pour suivre les dépenses effectuées, il suffira en effet de garder un œil sur les talons de chèque.

  • La possibilité de payer dans la plupart des commerces

Ils sont acceptés chez la plupart des commerçants ainsi que dans les boutiques en ligne. Le paiement par chèque est même parfois exigé dans certains commerces (cantine scolaire, auto-école, etc…).

  • La possibilité d’effectuer des achats sans transporter d’argent liquide

L’usage du chéquier lors de ses transactions habituelles évite de se déplacer avec trop d’argent liquide sur soi, souvent facile à dérober et à réutiliser.

  • La gratuité d’obtention et d’utilisation

Le chéquier présente l’avantage d’être gratuit, et cela aussi bien lors de son obtention auprès de la banque que lors de son utilisation.

Les inconvénients du chéquier

Toutefois, l’usage du chéquier présente également des inconvénients :

  • Un usage difficile à l’étranger
Lire aussi :  Crédit Mutuel Nord Europe : Services, tarifs et souscription

Dans de nombreux pays, l’utilisation du chèque ne sera pas admise, notamment car elle n’est pas conforme aux pratiques du pays, les frais de recouvrement sont trop élevés, ou en raison de la barrière de la langue. Il se peut également que les commerçants ne veuillent pas prendre le risque de faire face à un chèque sans provision. En dehors de la zone euro, l’usage se complique encore davantage avec la question des devises.

  • La nécessité d’une gestion plus attentive

L’utilisation du chéquier nécessite une gestion plus attentive de son compte bancaire puisqu’il sera primordial de vérifier la position de son solde avant d’émettre un nouveau chèque. Un chèque émis malgré un solde insuffisant pourrait avoir de lourdes conséquences telles qu’une interdiction bancaire ou des frais importants (commission d’intervention, agios, etc…).

  • Un usage refusé chez certains commerçants

Certains commerçants refusent l’usage du chèque comme moyen de paiement pour éviter le risque du chèque sans provision.

Renouveler un chéquier : comment faire ?

La plupart des établissements bancaires ont mis en place un système de renouvellement automatique des chéquiers. Ainsi, au moment de la demande de décaissement du dernier chèque, une commande d’un nouveau chéquier sera aussitôt émise par la banque.

Si ce n’est pas le cas, le client devra en faire la demande auprès de son agence. Il est conseillé de le faire suffisamment en avance afin de ne pas se retrouver au dépourvu, même s’il sera toujours possible de régler par carte bancaire ou tout autre moyen de paiement.