Quel est le délai pour refaire un crédit après un interdit bancaire ?

refaire un credit apres interdit bancaire

Aujourd’hui, environ 1,5 million de personnes sont interdites bancaires en France. Et malheureusement, être inscrit(e) au Fichier central des chèques (FCC) de la Banque de France limite les services bancaires dont on peut bénéficier, le crédit notamment, et peut donc rendre la vie encore plus difficile pour l’emprunteur fiché.

Cependant, cette situation ne dure normalement qu’un temps. Voici donc tout ce qu’il faut savoir au sujet de délai pour refaire un crédit après un interdit bancaire.

Interdit bancaire : combien de temps le reste-t-on ?

En règle générale, l’interdiction bancaire est prononcée après l’émission de chèques sans provision qui n’ont pas été régularisés par la suite. Quand cela arrive, le fautif est inscrit au FCC, qui est également appelé fichier des interdits bancaires, pour une durée par défaut de 5 ans. Cependant, en cas de régularisation de la situation, le fichage peut être levé.

Interdiction bancaire et droit au compte

Bien qu’étant interdit bancaire, il est tout à fait possible d’avoir un compte bancaire. Toutefois, la banque qui héberge ledit compte est libre de le clôturer à n’importe quel moment en respectant certaines formalités.

Quand cela arrive, le particulier concerné peut s’adresser à une autre entité financière. S’il a des difficultés à en trouver une, il peut se tourner vers la Banque de France, qui désignera, dans ce cas-là, un établissement « obligatoire » en vertu du principe de droit au compte.

Cependant, il est important de savoir que l’interdiction bancaire s’applique à tous les comptes ouverts au nom de la personne physique. Cela inclut ceux détenus dans tous les établissements bancaires.

En général, deux types d’interdiction bancaires peuvent être prononcés :

  • l’interdiction bancaire à proprement parler, c’est-à-dire celle initiée par la banque elle-même ;
  • l’interdiction judiciaire, qui est prononcée par un juge en cas de délit. Cette interdiction peut survenir par exemple lorsque le titulaire du compte émet un nouveau chèque alors qu’il est toujours en situation d’interdit bancaire.

Est-il possible d’obtenir un crédit en étant fiché Banque de France ?

C’est une question tout à fait légitime que se posent la plupart des personnes fichées. Ce qu’il faut retenir, c’est que dans la pratique, une personne inscrite au Fichier central des chèques a très peu de chances d’être éligible à un prêt.

Ceci en considérant qu’elle suit les voies de demande « classiques » ; c’est-à-dire se rendre dans une agence bancaire physique ou faire des demandes auprès des établissements de crédit en ligne.

Cela s’explique par le fait que la plupart des organismes qui proposent des prêts n’acceptent pas ce type de dossier en raison des risques de non-remboursement qui sont naturellement majorés dans ces cas de figure.

Dans ce cas de figure, la meilleure solution reste de régulariser sa situation financière en vue de faire lever le fichage.

Cela dit, il existe tout de même des alternatives pour les interdits bancaires qui désirent solliciter un crédit personnel ou un crédit à la consommation.

refaire un credit apres interdit bancaire 2

Le crédit hypothécaire, une solution quand on est interdit bancaire ?

Quand on est interdit bancaire la situation de logement est un paramètre important. En effet, selon que vous soyez locataire ou propriétaire de votre logement, vous pourrez envisager ou non d’obtenir un crédit en dépit de votre fichage.

Si vous possédez un bien immobilier pouvant servir de garantie, vous pouvez en effet le faire valoir. S’il s’agit d’une maison, vous pouvez envisager un crédit hypothécaire. Précisons toutefois que faire garantir son prêt par une hypothèque est risqué. En cas d’incidents de remboursement, l’organisme financier peut en effet demander la saisie de la maison hypothéquée afin de se rembourser sur les fruits de sa revente.

Lire aussi : Quel est le coût d’une hypothèque ?

Quelles sont les solutions de crédit pour les fichés bancaires sans bien immobilier ?

Dans le cas où vous ne possédez pas de bien immobilier, vous devez étudier d’autres solutions de financement. Vous pouvez notamment contacter un organisme de prêt pour personnes inscrites au FCC spécialisé dans le crédit sur gage. Mais cela nécessite tout de même de disposer de biens d’une certaine valeur.

Pour les autres fichés bancaires, il est possible d’explorer d’autres mécanismes de financement comme :

  • Recourir aux services d’un établissement qui finance les fichés bancaires ;
  • Souscrire un microcrédit social ;
  • Solliciter un prêt entre particuliers.

Les établissements financiers spécialisés

En France, il existe des établissements financiers spécialisés dans le crédit pour personnes fichées FCC. C’est par exemple le cas de La Banque Postale. Il faut souligner toutefois que ces organismes financiers sont peu nombreux. De plus, en trouver un ne garantit pas à l’interdit bancaire qu’il bénéficiera d’un crédit à la consommation.

Le microcrédit social

Un particulier inscrit au Fichier central des chèques peut toujours solliciter un micro-crédit social. Ce dispositif est généralement prévu dans le budget des communes françaises. C’est le cas pour Paris, avec le Crédit Municipal.

Une autre possibilité consiste à se rapprocher de la Caisse d’Allocations Familiales afin de profiter d’un crédit allocataire interdit bancaire. Celui-ci peut être destiné à la consommation ou à la réalisation de travaux dans son domicile.

La Croix Rouge octroie également des micro-crédits personnels aux personnes ayant fait l’objet d’un fichage à la Banque de France. L’emprunteur qui est dans cette situation peut, par conséquent, solliciter un micro-crédit personnel et s’en servir pour financer un besoin personnel ou un projet d’insertion socioprofessionnelle.

Les prêts entre particuliers

Outre les organismes énumérés ci-dessus, certains établissements en ligne proposent des prêts entre particuliers. Il s’agit d’une excellente alternative à laquelle même un emprunteur en situation de fichage peut souscrire en toute liberté. En effet, ce statut n’est normalement pas un frein tant que vous disposez d’une capacité de remboursement suffisante.

Lire aussi : Besoin d’argent tout de suite sans crédit bancaire : solutions et conseils

4.7/5 - (30 votes)