Rachat de crédit refusé partout : que faire ? Solutions rapides

Revoir les éléments de votre dossier

Comme dans n’importe quelle situation d’échec, il convient de prendre le temps de se poser et de réfléchir à la situation. Quels sont les explications rationnelles qui ont amené à cette issue ?

Même si vous vous sentez dans l’impasse, sachez que réaliser cette analyse n’est jamais une perte de temps. Elle vous permettra sans aucun doute de trouver les points d’amélioration et les autres possibilités qui vous sont offertes.
Comme le disait si bien une fameuse tortue : « rien ne sert de courir, il faut partir à point » !

Rachat de crédit refusé partout : que faire ? Solutions rapides

Identifier les motifs de refus

Suite à un refus par un établissement de crédit, n’hésitez pas à lui demander d’expliquer les raisons de ce refus. Bien que celui-ci n’en ai pas l’obligation, si vous lui expliquez que cette demande est faite dans le but de comprendre et non de juger, il devrait vous donner quelques pistes.
Il faut en effet savoir que votre conseiller est un professionnel qui ne doit, en théorie, pas faire intervenir son ressenti personnel pour la gestion des comptes client.
Faites attention à ne pas lui « jeter la pierre » et renvoyer la responsabilité du refus à sa seule personne ou à son échec de défendre votre dossier. Des éléments tangibles sont sûrement disponibles et utiles pour la suite de votre démarche.

Porter un regard critique sur la gestion de vos comptes

Votre demande de rachat de prêt est-elle intervenue au bon moment ? En effet, vous pouvez penser que votre situation financière est tout à fait satisfaisante, vos revenus corrects et votre taux d’endettement raisonnable alors, pourquoi ce refus ?
Le conseiller, lors d’une demande de rachat de prêt, doit procéder à l’analyse de vos relevés de compte. Bien loin de lui l’idée de regarder en détail les magasins dans lesquels vous effectuez vos dépenses (il n’en a, de plus, pas le temps !). Cependant, s’il constate que malgré des revenus confortables votre compte est en permanence à découvert et que vous ne mettez pas d’argent sur des placements, cela peut motiver un refus de financement de son côté. Il peut en effet craindre que la nouvelle capacité financière dégagée suite au rachat de prêt soit, elle aussi dépensée et ne serve pas à vous créer une épargne de sécurité.
Evitez aussi de faire votre demande moins de 3 mois après une gestion un peu délicate de votre compte. Si possible, mieux vaut présenter un solde moyen positif, exempt de frais de débit, désormais prélevés tous les 3 mois.

Nature de la dette

Il faut également bien examiner la nature de la dette.
Pour rappel, un rachat de prêt peut inclure différentes types de dettes :

  • Prêt à la consommation
  • Prêt travaux
  • Crédit immobilier
  • Facture à règler
  • Nouveau projet / Besoin de trésorerie
  • Crédit renouvelable

Cette dernière forme de créance est analysée avec beaucoup d’attention par l’organisme de financement. En effet, il est bien souvent révélateur de votre relation avec les crédits. Si plus d’un tiers de votre dette (en montant total et/ou en nombre de lignes de prêt) est constituée de ce type de prêt, le conseil est d’apurer au maximum cette situation. Cela peut en effet indiquer que vous êtes adepte du recours aux prêts « faciles » et susceptible de contracter de nouveaux emprunts alors même que votre situation financière ne vous le permettra pas. Tous les organismes de prêt ne sont en effet pas aussi consciencieux dans l’octroi d’un crédit. Le meilleur exemple en sont les réserves d’argent dans les grandes enseignes avec des facilités de paiement en x fois sans frais. Bien qu’avantageux, il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un malgré tout d’un prêt avec des mensualités à assumer. Un petit prélèvement qui vient se rajouter à un autre et encore un autre représentent au final une mensualité conséquente !

Revoir les contreparties possibles

Retenez bien que rien n’est jamais gratuit !
Lors d’une demande de rachat de prêt, il faut bien savoir que votre interlocuteur vous demandera un minimum d’engagement. Bien que désormais la domiciliation de vos revenus ne pourra bientôt plus être exigée au regard de la loi, il peut cependant exiger la mise en place d’un contrat d’assurance ou un placement comme preuve de votre engagement à travailler avec son établissement sur le long terme. Un refus net de votre part, sans négociation possible peut être une des raisons des refus multiples.

Quels interlocuteurs solliciter ?

Lors de toute demande de rachat de prêt, il est important de s’adresser à un spécialiste du crédit.
En effet, le traitement de cette demande requiert une aisance avec le sujet pour manipuler au mieux les différentes informations de votre projet.
En cas de refus multiples auprès des banques traditionnelles, d’autres interlocuteurs peuvent ainsi être sollicités.

Le courtier

Disposant de partenariats établit avec différents organismes prêteurs, ce professionnel pourra vous faire bénéficier de son réseau pour obtenir un accord d’octroi.
Gardez également bien en tête que ceci ne se fera pas sans ajouter une ligne de frais dans votre projet à savoir les frais de courtage.
Le délai de réponse peut être assez long car il lui faudra prendre le temps d’analyser le dossier, de le résumer dans une fiche de synthèse propre à chaque établissement, de faire une première estimation chiffrée, de l’envoyer à ses différents partenaires puis d’attendre la réponse. Une fois celle-ci obtenue il procèdera à une comparaison des offres (ou refus !) et vous fera un compte rendu détaillé.

Le prêt entre particuliers

S’agissant d’une nouvelle technique de financement venu d’Outre-Atlantique, il présente l’avantage d’être beaucoup plus rapide à obtenir. Cependant, s’agissant d’un particulier ne pouvant prendre de garanties sur le prêt consenti, il sera peut-être plus regardant sur les conditions d’accord d’octroi.
Pour avoir plus de détails sur cette technique, n’hésitez pas à consulter notre article dédié.

Le simulateur en ligne

L’une des techniques les plus rapides et pratiques. En effet, bien installé dans votre canapé, vous pourrez effectuer directement votre simulation de rachat de prêt et obtenir, dans certains cas, un accord de principe.
La première simulation est dans la plupart des temps garantie par l’anonymat. Si la première proposition vous convient, vous aurez ainsi libre choix de transmettre vos coordonnées pour être recontacté et monter le dossier de prêt.
N’hésitez pas à faire une simulation , c’est sans engagement !

Lire aussi :
Qu’est-ce qu’un courtier en rachat de crédit ?
Rachat de crédit : simulation immédiate et gratuite
Simulation rachat de crédit anonyme
Rachat de crédit : qui accepte facilement ? Quelles banques ?
Rachat de crédit situation difficile
Rachat de crédit hypothécaire
Rachat de crédit : les documents à fournir
Le rachat de crédit immobilier
FICP : Qu’est-ce que c’est ?
Rachat de crédit entre particuliers : qu’est ce que c’est ?
Comment négocier son rachat de prêt ? Le guide
Rachat de crédit avec co-emprunteur – Le guide
Rachat de crédit locataire le guide complet
Rachat de crédit sur 15 ans ou 180 mois
Rachat de crédit sur 12 ans ou 144 mois
Rachat de crédit sur 10 ans ou 120 mois
Rachat de crédit renouvelable
Rachat de crédit sans CDI : Comment faire ?
Rachat de crédit étudiant : Comment faire ?

Rachat de crédit 10 000 euros
Rachat de crédit 15 000 euros
Rachat de crédit 30 000 euros
Rachat de crédit 40 000 euros

Rachat de crédit Crédit Agricole
Rachat de crédit Cofinoga
Rachat de crédit Cofidis
Rachat de crédit Cetelem
Rachat de prêt Caisse d’Epargne
Rachat de crédit Younited Crédit
Rachat de crédit Carrefour Banque
Rachat de crédit Banque Casino