Rachat de crédit locataire le guide complet

Rachat de crédit locataire

Rachat de crédit locataire

Contrairement à un rachat de crédit pour les propriétaires, être locataire entraîne des difficultés plus importantes pour décrocher un accord d’octroi. Cela n’est cependant pas impossible. Voici quelques explications sur cette pratique.

Qu’est-ce que le rachat de crédit locataire ?

Un rachat de crédit a pour but principal de regrouper l’ensemble de vos prêts en un seul crédit. Vous disposez donc, à l’issu de l’opération d’une mensualité unique et lissée. Un minimum de 2 lignes de crédit est donc nécessaire, contrairement à une simple renégociation. Il sera ainsi établi un nouveau plan d’amortissement.

La nature des crédits rachetés peut être variées et concerner :

  • Prêt affecté : par exemple prêt automobile ou prêt travaux
  • Prêt non affecté : emprunt sans objet ni justificatif d’achat nécessaire
  • Crédit renouvelable
  • Dettes fiscales et personnelles : retard d’impôt, factures en retard, découvert bancaire, …

A noter qu’il est possible, sous réserve de solvabilité suffisante, d’intégrer un projet complémentaire à votre rachat (nouveau projet, besoin de trésorerie, …).

Un rachat de crédit locataire sous entend donc que l’emprunteur n’est pas propriétaire d’un bien, qu’il s’agisse de sa résidence principale, secondaire ou locative.
Contrairement à ce que son nom indique, il peut être locataire mais aussi hébergé par un tiers ou hébergé par l’employeur.
Etant donné l’absence d’encours de prêt immobilier, le nouveau crédit dépendra de la règlementation régissant les crédits à la consommation, à savoir la loi Lagarde. L’organisme financeur devra donc respecter un certain formalisme dans la vérification de votre capacité financière pour ce projet de rachat de prêt.

Comme indiqué, une étude de financement précise sera réalisée. L’emprunteur devra donc être en mesure de fournir les documents nécessaires à l’analyse de sa demande, qu’il s’agisse des documents d’identité, financiers ou encore propres aux crédits concernés par le rachat.

A quoi faut-il être attentif ?

Attention, il est très important de prendre en compte dans le capital à reprendre lors de cette opération les éventuelles pénalités de remboursement anticipé dues. En effet, en vertu de l’article L311-22 du Code de la Consommation, une indemnité pourra être exigée pour tout remboursement anticipé supérieur à un « seuil fixé par décrêt [10 000 €] le prêteur pourra exiger une indemnité qui ne peut dépasser 1% du montant du crédit faisant l’objet du remboursement si le délai entre le remboursement anticipé et la date de fin de crédit est supérieur à un an. Si le délai ne dépasse pas un an, l’indemnité ne pourra pas dépasser 0.5% du montatn du crédit faisant l’objet d’un remboursement anticipé ».
Cette règle ne s’applique pas au crédit renouvelable ni découvert autorisé ou encore au crédit dont le taux n’est pas fixe.

Rachat de crédit locataire : pour quoi faire ?

Les objectifs motivant un rachat de prêt locataire peuvent être multiples :

  • Rééquilibrer son budget et éviter de tomber dans une situation de surendettement ou, tout le moins, mal-endettement en allégeant ses mensualités.
  • Se débarrasser de dettes toxiques : crédit sur des durées trop courtes qui vous étouffent, taux très élevés comme c’est souvent le cas sur les crédits renouvelables.
  • Alléger ses mensualités et pouvoir se reconstituer une épargne de précaution.
  • Simplifier la gestion des comptes : une seule mensualité, une seule date de prélèvement.
  • Financer un nouveau projet sans dégrader sa solvabilité.
  • Anticiper un projet immobilier en commencant à se constituer un apport ou en diminuant son taux d’endettement.

Les avantages

Cette procédure de rachat de prêt locataire permet d’obtenir des avantages certains.
Tout d’abord, la procédure est nettement plus rapide qu’un rachat de crédit propriétaire. En effet, le fait d’être soumis à la loi Lagarde plutôt que la Directive des Crédits Immobiliers (DCI) permet de réduire de manière considérable les délais de réflexion : 14 jours réductibles à 7 jours contre 11 jours non réductibles dans le deuxième cas.

De plus, vous n’aurez pas à repasser devant le notaire étant donné l’absence de garantie hypothécaire. Ceci vous exonèrera donc de frais supplémentaires.

Enfin, vous aura la possibilité de conserver le même établissement bancaire. En effet, quelque soit l’établissement prêteur, il est rare que celui-ci vous demande, dans la négociation commerciale de domicilier vos revenus dans son établissement pour un rachat de prêt à la consommation.
N’hésitez donc pas à comparer les offres ! Afin de gagner du temps, vous pourrez, en peu de temps, avoir une vue d’ensemble des taux proposés grâce aux comparateurs en ligne.

Les inconvénients

Malgré tous ces avantages, un rachat de prêt présente également certains inconvénients non négligeables.
Tout d’abord, la difficulté à trouver un organisme acceptant votre dossier de rachat de prêt. Du fait de l’absence de garantie hypothécaire, le prêteur aura donc moins de possibilité de récupérer les fonds engagés en cas d’impayés. Il sera donc plus exigeant sur les conditions d’octroi.

A noter qu’un un gage sur un véhicule peut être demandé afin de s’assurer de pouvoir récupérer, au minimum, une fraction de la somme prêtée.

De plus, un rachat de prêt locataire présentera un taux d’emprunt généralement plus élevé qu’un prêt destiné aux propriétaires et ayant la forme d’un prêt immobilier.
L’assurance emprunteur sera également moins couvrante et plus chère. En effet, elle n’inclut pas la garantie Incapacité Temporaire Totale à savoir l’arrêt de travail de plus de 90 jours.

L’importance de simuler les offres

Comme évoqué précédemment, il est primordial de comparer les offres de prêt afin d’obtenir les meilleures conditions possibles. Ce n’est pas parce que vous êtes en position de demandeur qu’il faut être prêt à accepter toutes les propositions sans réfléchir.
De plus, le fait de solliciter des interlocuteurs différents multipliera vos chances de décrocher une réponse positive.

Enfin, vous aurez une vision plus large du marché des crédits à la consommation que la seule proposition de votre banque de proximité.

Notre conseil est ainsi de ne pas hésiter à vous rendre sur un comparateur en ligne. Ne se limitant pas à vous délivrer une simulation, il jouera également, si vous le souhaitez, un rôle de courtier à distance pour vous trouver le meilleur financeur possible. Il a l’avantage de proposer une plus grande neutralité dans ses propositions. En effet, son but premier est que vous trouviez une banque partenaire, quelle qu’elle soit.
Enfin, non content de vous faire gagner du temps, cela vous permettra d’être accompagné par un expert dans toutes vos démarches.

Lire aussi :
Qu’est-ce qu’un courtier en rachat de crédit ?
Rachat de crédit : simulation immédiate et gratuite
Simulation rachat de crédit anonyme
Rachat de crédit : qui accepte facilement ? Quelles banques ?
Rachat de crédit situation difficile
Rachat de crédit hypothécaire
Rachat de crédit : les documents à fournir
Le rachat de crédit immobilier
Rachat de crédit refusé partout : que faire ? Solutions rapides
FICP : Qu’est-ce que c’est ?
Rachat de crédit entre particuliers : qu’est ce que c’est ?
Comment négocier son rachat de prêt ? Le guide
Rachat de crédit avec co-emprunteur – Le guide
Rachat de crédit sur 15 ans ou 180 mois
Rachat de crédit sur 12 ans ou 144 mois
Rachat de crédit sur 10 ans ou 120 mois
Rachat de crédit renouvelable
Rachat de crédit sans CDI : Comment faire ?
Rachat de crédit étudiant : Comment faire ?
Rachat de crédit à l’étranger
Le comparateur rachat de crédit
Comment faire un rachat de crédit à la consommation ?

Rachat de crédit 6000 euros
Rachat de crédit 10 000 euros
Rachat de crédit 15 000 euros
Rachat de crédit 30 000 euros
Rachat de crédit 40 000 euros

Rachat de crédit Crédit Agricole
Rachat de crédit Cofinoga
Rachat de crédit Cofidis
Rachat de crédit Cetelem
Rachat de prêt Caisse d’Epargne
Rachat de crédit Younited Crédit
Rachat de crédit Carrefour Banque
Rachat de crédit Banque Casino
Rachat de crédit Banque Accord
Rachat de crédit Banque Postale
Rachat de crédit Banque Populaire
Rachat de crédit Boursorama
Rachat de prêt BNP Paribas
Rachat de Crédit CIC
Rachat de crédit Sofinco
Rachat de crédit Société Générale
Rachat de crédit HSBC
Rachat de crédit ING Direct
Rachat de crédit Franfinance
Rachat de crédit Financo
Rachat de crédit Maif