Le comparateur rachat de crédit

Le comparateur rachat de crédit

Dans un contexte de taux d’emprunt historiquement bas, de plus en plus d’emprunteurs sollicitent un rachat de crédit. Plusieurs moyens sont à leur disposition pour cela : banque traditionnelles, banques en ligne, courtiers mais aussi les comparateurs de rachat de crédits. Voyons ensemble comment ceux-ci fonctionnement, ainsi que quelques conseils pour réussir votre transaction.

Qu’est-ce qu’un rachat de crédits et pourquoi en faire un ?

Un rachat de crédit est une opération consistant à regrouper l’ensemble de ses crédits en une ligne unique de financement. Pour cela, il convient de souscrire à un nouvel emprunt. Lors de cette opération, il faudra donc que l’emprunteur se soumette à une nouvelle étude de sa capacité d’endettement. A ce titre, les documents relatifs à sa situation personnelle seront à fournir :

  • Justificatif d’identité : même lors de rendez-vous en face à face, il faudra être en mesure de prouver votre identité. Si le rendez-vous se fait auprès de votre conseiller habituel, sachez que celui-ci à des obligations de connaissance client par le principe de KYC, c’est à dire Know your customer. Cette règlementation s’inscrit dans la reglementation bancaire dans sa lutte anti-blanchiment. Ne soyez donc pas étonné si l’on vous réclame votre carte d’identité ou encore votre passeport.
  • Justificatif de domicile : toujours dans le cadre de l’obligation de connaissance de son client, l’établissement pourra vous demander de lui présenter une quittance de loyer ou encore une facture récente de distributeur d’eau ou d’électricité ou autre fournisseur d’énergie. Il sera également possible de lui fournir votre dernière taxe d’habitation, ce qui lui permettra, en ouotre, de vérifier votre statut de locataire ou propriétaire.
  • Justificatif de revenus : qui dit étude de financement sous entend analyses de vos charges et de vos revenus. Il faut donc être en mesure d’apporter un justificatif prouvant la régularité de vos revenus :
    • Pour un salarié en CDI : vos 3 derniers bulletins de salaire, un avenant si changement récent de votre situation, votre contrat de travail si embauche récente
    • En cas de CDD, votre contrat de travail en cours ainsi que vos derniers contrats de travail, remontant sur une période de 1 an
    • Pour les intérimaires, les contrats de travail seront également à rapporter, ainsi qu’un relevé des heures effectuées au cours de l’année précédente.
    • Pour les saisonniers, les professionnels du financement préfèrent remonter sur les 3 dernières années. Ramené ainsi vos contrats de travail et/ou, vos 3 derniers avis d’imposition
    • Dans le cas d’un intermittents du spectacle, la situation sur les 3 dernières années sera en général prise en compte. Rapportez ainsi vos 3 derniers avis d’imposition et/ou bulletins de salaire ainsi qu’un relevé du complément versé par Pôle Emploi sur cette période.
    • Pour les professionnels, il conviendra de rapporter vos 3 derniers bilans comptables ainsi que les relevés de compte professionnel. Cas particulier pour les auto-entrepreneurs ne disposant pas de bilans : il conviendra de rapporter vos 3 dernières années de déclaration RSI.
  • Votre dernier avis d’imposition
  • Vos offres de prêt initiales, ainsi que les avenants si des modifications ont été apportées aux prêt après son déblocage. Il est important de rapporter toutes vos offres de prêt, même pour les prêts non rachetés (type prêt à taux zéro ou prêt patronal qu’il est souvent plus intéressant, financièrement parlant, de laisser tel quel. A noter qu’il y a d’autres avantages à les inclure dans l’enveloppe globale.)
  • Un décompte de remboursement anticipé indiquant de manière claire le capital restant dû à une date donnée, ainsi que les éventuelles indemnités de remboursement anticipé, IRA et autres pénalités.
  • Une attestation de propriété, ainsi qu’un relevé hypothécaire. Le premier document permet de justifier que vous êtes bien détenteur du bien concerné par le prêt et/ou apporté en garantie. Le deuxième permet à l’établissement de connaître le rang hypothécaire qui pourra être pris. Ainsi, en cas de défaut de paiement, le prêteur se retrouvera en Xième position en tant que créancier prioritaire.

Comment fonctionne un comparateur de rachat de crédits ?

Tout d’abord, il faut comprendre que derrière un comparateur de rachat de crédits se trouvent des vraies personnes qui ont développées, en amont, des partenariats avec une multitude d’établissements financiers. Ils peuvent ainsi vous proposer des financement avec des banques traditionnelles, des néo banques mais aussi des organismes de crédit moins connus car 100% en ligne mais tout aussi concurrenciels.

Les avantages du comparateur de rachat de crédits

Tout d’abord, il propose une certaine neutralité. En effet, c’est un ordinateur qui, dans un premier temps, vous fournira une proposition sur la base des informations fournies. Il n’y aura donc aucun jugement personnel sur votre situation, quelle qu’elle soit. Toujours plus appréciable lors de situation délicate.

De plus, utiliser ce type de site c’est la possibilité de conserver l’anonymat dans vos démarches de prospection. En effet, il ne sera pas obligatoire de transmettre tous vos coordonnées complètes au site pour en obtenir une réponse. Vous pourrez les transmettre uniquement si une des réponses vous convient.

La rapidité pour obtenir le retour sur votre demande. En effet, la simulation ne vous prendre que quelques minutes, tranquillement installé dans votre canapé ou en attendant que votre grand termine son match de foot (!). La réponse vous sera apportée également en très peu de temps. Le plus long du travail sera de rassembler, au préalabl, les informations concernant vos différents crédits à racheter (montant du capital restant dû, mensualité de chaque prêt, durée restante, …)

Pourquoi effectuer un comparatif de regroupement de crédits ?

Le regroupement de crédit est une opération relativement complexe. En effet, il ne s’agit pas seulement d’analyser dans le détail une proposition de prêt mais aussi de mettre cela en parallèle avec la situation actuelle de vos prêts.
En n’étant pas accompagné d’un professionnel, cela peut donc s’avérer être une tâche délicate. Cependant, à vous adressant à un unique organisme, vous n’aurez pas non plus la certitude de bénéficier de la meilleure proposition possible.

L’idéal est donc de bénéficier de plusieurs propositions différentes. Comme lors d’un achat plus « classique », comparer, c’est s’assurer de trouver une proposée adaptée à votre situation.
Mais cela prend du temps. En effet, un rendez-vous pour un rachat de prêt dure, dans une banque, en général de 1h à 2h, selon la situation. A cela s’ajoute un second rendez-vous pour un compte rendu détaillé. Multiplier cela par 5 ou 6 et il vous faudra bientôt une semaine de repos pour caler tous les rendez-vous ! En résumé, comparer votre regroupement de crédit c’est gagner du temps.
Vous aurez également la possibilité de faire intervenir un courtier. Celui-ci ayant développé des partenariats avec des prêteurs, il sera à même, lors du compte rendu, de vous présenter une ou plusieurs solutions préalablement triées. Le délai de réponse entre la demande initiale et le compte rendu se compte généralement en une bonne dizaine de jours, voir plus.
La dernière solution sera de faire votre simulation directement sur internet, via un site de comparateur de crédit. En quelques minutes, votre ordinateur vous délivrera ainsi une solution de rachat adapté au besoin formulé.

Les avantages

Les avantages recherchés dans un rachat de crédit sont multiples. Le fait de les comparer également.
En effet, pour n’en lister qu’une partie, c’est avant tout la possibilité d’avoir une meilleure vision du marché des crédits et des taux pratiqués. En effet, si vous vous contentez de solliciter votre prêteur actuel, celui-ci pourra vous faire la proposition que lui jugera nécessaire mais sans devoir aller chercher au plus bas de peur de vous perdre ! Qui plus est s’il vous propose uniquement une renégociation de ses propres encours de prêt. Cette opération, bien que plus simple avec des pénalités financières moindres présente l’inconvénient de proposer un taux supérieur à celui appliqué sur un nouveau projet

De plus, cela peut vous permettre de découvrir des option de souplesse que vous n’aviez pas forcément sur votre prêt actuel : pause mensualité, modulation d’échéance ou encore remboursement anticipé sans pénalités.
De la même façon pour votre assurance emprunteur avec, par exemple, l’option perte d’emploi.

A quoi faut-il faire attention lors d’une simulation ?

Comme pour toute opération de financement, il faut bien être attentif à certains éléments :

  • Ne pas regarder que la mensualité. Quand bien même votre souhait premier était de la diminuer, attention à bien regarder la durée correspondante. En effet, il est très facile de faire baisser la mensualité en allongeant la durée, mais le coût de crédit grimpera alors en flêche. Pas sûr que vous soyez réellement gagnant dans la durée.
  • Bien comparer en terme de coût total de crédit, toutes les assurances emprunteur inclus. Certains établissements sont en effet passé maîtres dans la formulation peu explicite. Le coût total de crédit indiqué en plus gros sera ainsi, pour certain, indiqué avec « assurance emprunteur obligatoire incluse ». En cas d’emprunteur multiples, sachez que ceci correspond uniquement à une couverture de prêt à 100%. Si vous aviez optiez pour une couverture plus élévée (par exemple à 200% soit 100% pour chaque emprunteur), il faudra rechercher le coût de l’assurance facultative un peu plus bas et l’additionner au premier coût indiqué.
  • Le TAEG : en cas de ligne unique de prêt, celui-ci sera plutôt parlant. Cependant, si votre proposition comporte plusieurs lignes de prêt (avec un lissage par exemple), celui-ci, indiqué par ligne, sera quelque peu tronqué. N’oubliez pas, en le regardant, de jeter aussi un oeil au coût total de crédit.
  • Comme pour n’importe quel dossier de prêt, soyez attention aux options annexes du prêt : le montant maximum des IRA, les options de souplesse proposées, … Annexe ne veut pour autant pas dire moins important !
  • Dernier conseil très important : l’assurance emprunteur. En effet, il faut réellement comparer ce qui est comparable. Votre besoin actuel vous impose d’étendre la couverture d’assurance ? Alors faites le, même si le gain en terme de coût de crédit est moindre. Vérifiez attentivement également le fonctionnement de celle-ci en cas de sinistre : principe indemnitaire ou forfaitaire ? Est-ce que cela fonctionne si je n’ai pas d’emploi au moment de mon probleme de santé ? Dois-je effectuer toutes les déclarations de changement (que l’on retrouve généralement comme obligation dans les assurances basées sur du capital restant dû). Autant d’éléments qui peuvent fortement affecter le montant des cotisations et donc le coût.

Lire aussi :
Qu’est-ce qu’un courtier en rachat de crédit ?
Rachat de crédit : simulation immédiate et gratuite
Simulation rachat de crédit anonyme
Rachat de crédit : qui accepte facilement ? Quelles banques ?
Rachat de crédit situation difficile
Rachat de crédit hypothécaire
Rachat de crédit : les documents à fournir
Le rachat de crédit immobilier
Rachat de crédit refusé partout : que faire ? Solutions rapides
FICP : Qu’est-ce que c’est ?
Rachat de crédit entre particuliers : qu’est ce que c’est ?
Comment négocier son rachat de prêt ? Le guide
Rachat de crédit avec co-emprunteur – Le guide
Rachat de crédit locataire le guide complet
Rachat de crédit sur 15 ans ou 180 mois
Rachat de crédit sur 12 ans ou 144 mois
Rachat de crédit sur 10 ans ou 120 mois
Rachat de crédit renouvelable
Rachat de crédit sans CDI : Comment faire ?
Rachat de crédit étudiant : Comment faire ?
Rachat de crédit à l’étranger
Comment faire un rachat de crédit à la consommation ?

Rachat de crédit 6000 euros
Rachat de crédit 10 000 euros
Rachat de crédit 15 000 euros
Rachat de crédit 30 000 euros
Rachat de crédit 40 000 euros

Rachat de crédit Crédit Agricole
Rachat de crédit Cofinoga
Rachat de crédit Cofidis
Rachat de crédit Cetelem
Rachat de prêt Caisse d’Epargne
Rachat de crédit Younited Crédit
Rachat de crédit Carrefour Banque
Rachat de crédit Banque Casino
Rachat de crédit Banque Accord
Rachat de crédit Banque Postale
Rachat de crédit Banque Populaire
Rachat de crédit Boursorama
Rachat de prêt BNP Paribas
Rachat de Crédit CIC
Rachat de crédit Sofinco
Rachat de crédit Société Générale
Rachat de crédit HSBC
Rachat de crédit ING Direct
Rachat de crédit Franfinance
Rachat de crédit Financo
Rachat de crédit Maif