MaPrimeRénov’ : êtes-vous concerné ?

MaPrimeRénov' êtes-vous concerné

Une prime de transition énergétique accordée à certains ménages seulement auparavant, MaPrimeRénov’ peut être actuellement bénéficiée par tous les ménages. Avant janvier 2020 d’ailleurs, il y avait le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique) et l’aide Anah agilité. Réunies dans MaPrimeRénov’, ces aides de financement des travaux de rénovation énergétique ont connu un certain changement. Qui peut alors jouir de cette aide financière et quelles sont les nouvelles modalités d’application ?

MaPrimeRénov’ : des points importants à savoir

MaPrimeRénov’ revêt une aide financière proposée par l’État pour financer les travaux de rénovation énergétique. Depuis le 1er janvier 2020, elle a été exclusivement adoptée pour les propriétaires occupants aux revenus modestes et très modestes. Quelques réformes ont été toutefois effectuées dans le cadre du plan de relance de l’économie. Des réformes qui ont été effectives depuis le 1er octobre 2020. Cette prime de transition sera accessible à tous les propriétaires occupants à partir de l’année 2021, et ce, sans condition de revenus.

Néanmoins, le montant perçu par les bénéficiaires sera différent. Il va dépendre essentiellement de l’ampleur et du type des travaux. Par ailleurs, plusieurs bonifications ont été aussi prises en compte, à savoir le bonus bâtiment basse consommation et le bonus sorti de passoire. Si les propriétaires souhaitent également être accompagnés par un professionnel dans la réalisation des travaux, ils peuvent aussi bénéficier du forfait assistance à maîtrise d’ouvrage. Dans le cadre de l’encouragement des bouquets de travaux également, les ménages aux revenus intermédiaires et supérieurs, ont l’avantage de jouir du forfait rénovation globale. Quoi qu’il en soit, les propriétaires pouvant bénéficier de cette prime doivent respecter certaines conditions.

MaPrimeRénov' êtes-vous concerné conseils

Être propriétaire pour bénéficier de MaPrimeRénov’

Il ne suffit pas d’être propriétaire pour se voir accorder MaPrimeRénov’. En effet, vous devrez comprendre avant tout que seuls les propriétaires occupants peuvent en faire la demande. Par ailleurs, les travaux de rénovations énergétiques annoncées doivent également concerner leur résidence principale. Avec le renforcement du dispositif, cette prime de transition énergétique peut aussi être octroyée à l’ensemble des copropriétés. Dans ce cas précis toutefois, elle viendra simplifier le financement des travaux par le biais d’une seule aide collective.

MaPrimeRénov’ sera alors versée au syndicat de copropriétaires. Son obtention ne dépend aucunement des situations individuelles, les travaux éligibles ne concernant que les parties communes. Si vous êtes également propriétaire bailleur, vous pourrez bénéficier de cette prime. Elle vise cette fois à inciter la réalisation de toute rénovation énergétique des logements composant le parc locatif privé. Pour plus de précisions, les nus-propriétaires, les usufruitiers, les propriétaires indivis et les SCI sont exclues et ne peuvent bénéficier de cette prime.

MaPrimeRénov' êtes-vous concerné avis

Les travaux éligibles pour obtenir MaPrimeRénov’

Une prime de rénovation énergétique, MaPrimeRénov’ s’attribue pour le financement des travaux de transitions énergétiques. Il peut s’agir de travaux d’isolation, de ventilation et de chauffage. Pour la réalisation d’un audit énergétique d’une maison individuelle ou d’un appartement en habitat collectif également, elle pourra être obtenue sous certaines conditions. Dans tous les cas, les travaux doivent être effectués par des entreprises labellisées RGE ou reconnues garantes pour l’environnement. Le logement doit avoir été également achevé depuis plus de 2 ans à la date de déposition de votre dossier de demande MaPrimeRénov’.

En revanche, cette prime peut être sollicitée pour financer plusieurs travaux. Mais encore, ce ne sont pas tous les travaux qui peuvent bénéficier de cet aide. L’État a mis en place une liste de toutes les dépenses éligibles en fonction des revenus des foyers. Ainsi, plus le foyer présente un revenu fiscal de référence élevé, plus cette liste des dépenses pourra être plus longue.

Article précédentQu’est-ce qu’un courtier ? Sa formation, son rôle, ses missions
Article suivantComment changer de banque ?