Face au Covid-19, comment les banques aident les particuliers ?

0
198
Face au Covid-19, comment les banques aident les particuliers ?

3 691 683 de cas confirmés dans le monde ! 258 160 décès dus au Covid-19 à la date de ce mercredi 6 mai 2020 ! Sinistre bilan ! L’économie des États n’est pas non plus épargnée. Rien qu’aux États-Unis, principal foyer du Covid-19 sur le continent américain, on décompte plus de 30 millions de personnes qui ont perdu en 6 semaines leurs emplois. En France, le taux de chômage technique s’élève désormais à 12 millions de personnes, tel qu’annoncé aujourd’hui dans un communiqué du Ministère du Travail français.

À l’attention des particuliers des banques dont le pouvoir d’achat a dès lors drastiquement chuté, la question de l’aide financière préoccupe plus d’un. Quelles réponses apportent-elles donc à leurs clients en difficulté ?

Il faut retenir que pour la majorité des banques publiques comme privées, des plans d’aide sans précédent en faveur des particuliers menacés par la crise du coronavirus sont prévus. Ainsi l’objectif est de leur donner toutes les chances de rétablir leur situation dans les meilleurs délais et ceci en réduisant au mieux les dommages.

Pour un report général des échéances de paiement des crédits

En effet, la quasi-totalité des banques financières s’accorde pour un report des crédits, sur une durée de 6 mois dans la plupart des cas. Ainsi, en attendant une évolution heureuse de la crise, les particuliers des banques sont dorénavant, mais temporairement exonérés de tout paiement. À l’attention des commerçants, des artisans et autres indépendants, des prêts d’aide sont engagés à un rythme encourageant. En Afrique, ce sont les gouvernements à travers des fonds d’aides mis en place et gérés par les structures financières étatiques qui viennent en aide aux différents promoteurs dont l’activité connaît une récession.

Les banques octroient des prêts aux particuliers défavorisés

Toutes les couches de la société ont été sévèrement touchées par les manifestations du Covid -19, qu’il s’agisse des entreprises, des particuliers, etc. Et surtout, avec les mesures de confinement décrétées par la plupart des pays afin de protéger la santé de leurs concitoyens, beaucoup de personnes se sont retrouvées au chômage. La majorité d’entre eux ont un revenu non salarial. Ils vivent du travail qu’ils font au quotidien. Ils ne pourront donc plus subvenir à leurs besoins fondamentaux. Dans ces cas, les banques procèdent à un recensement de personnes répondant à ces critères et leur octroient des crédits avec des options de remboursement. Ceci dans l’optique de les aider à s’offrir le minimum de confort pour survivre. Ils pourront une fois la situation stabilisée rembourser leurs dettes.

Les banques alimentaires au chevet des populations

Les banques alimentaires en ce temps de crise sont d’autant plus sollicitées. Chargées de la collecte, de la gestion et du partage des denrées alimentaires, leurs actions se fondent sur la gratuité, le don, le partage, le bénévolat et le mécénat. Le tissu social également touché, bon nombre de personnes au revenu très bas et/ou issue des couches les plus défavorisées prennent d’assaut les banques de denrées. À titre d’exemple, chaque jour dans la banlieue grenobloise en France, ces associations caritatives font face à un surcroît d’activités. Elles viennent en aide chaque jour à 7000 personnes à travers la fourniture de denrées ou de repas. Elles vont d’ailleurs plus loin en servant d’appui hôtel aux SDF considérés comme très exposés aux risques de contamination.

Pour les établissements dont les prestations de services aux usagers sont indispensables, l’équipement d’Hygiaphone est fortement recommandé.

Dans les banques ainsi que dans les pharmacies, l’Hygiaphone connaît un véritable regain d’intérêt. En effet, ce dispositif en baie vitrée blindée offre une plaque de protection qui protège les comptoirs et les caisses ainsi que les employés face aux risques de projections de bactéries dans leur rapport avec les usagers. Ce dispositif qui ne coûte pas cher peut être commandé en ligne.