Que devez-vous savoir pour bien choisir votre syndic de copropriété ?

527bb2875c0e19471029c1b60c56af81

Dans une situation de copropriété, vous devez choisir un syndic de copropriété qui s’occupera au quotidien de la propreté de l’espace commun, du fuel de chauffage collectif, des factures d’électricité, du paiement de taxes, de l’assurance immobilière, etc.

Toutefois, vous devez prendre en compte certains critères avant de choisir cette personne à responsabiliser. Dans ce billet, découvrez l’essentiel à savoir pour bien choisir votre syndic de copropriété.

Choisir un modèle de syndic qui vous convient

Comparer les syndics de copropriété est la première des choses à faire avant d’opérer votre choix. Pour ce faire, plusieurs alternatives s’offrent à vous dont la première est le choix d’un professionnel, notamment d’un cabinet de syndic.

Si vous préférez cette option, vous devez au préalable vous assurer que ce cabinet réunit les conditions nécessaires (carte professionnelle, garantie financière, etc.) pour exercer en toute légalité cette activité.

Vous pouvez également opter pour un syndic bénévole. Il s’agit ici de confier le rôle de syndic à un copropriétaire qui s’est porté volontaire pour la gestion de cette charge, sans demander de contrepartie. C’est une alternative économique qui nécessite toutefois une entière disponibilité de cette personne pour assumer correctement cette fonction.

7d39b9c9482889b022091b4b6f82cc31

Enfin, vous avez aussi la possibilité de choisir un syndic coopératif.

Dans ce cas, l’ensemble des copropriétaires forment un conseil syndical pour gérer la copropriété. Il revient au président du conseil désigné parmi les copropriétaires d’assumer officiellement le rôle de syndic. La gestion des tâches étant répartie entre les propriétaires, vous gagnerez en temps et en ressource avec ce modèle.

En effet, cette option permet de faire des économies sur les charges de copropriétés qui sont gérées en toute transparence par le collectif.

Lire aussi: Copropriété : parlons des charges

Vérifier la conformité des clauses du contrat proposé par votre syndic

Si vous faites le choix d’un syndic professionnel, vous devez vérifier la conformité du contrat qu’il vous propose sur la base des textes en vigueur. Pour cela, vous devez lire le décret du 2 juillet 2020 qui a modifié les dispositions régissant la gestion de la copropriété. Vérifiez notamment les prestations couvertes par les honoraires fixés.

Il est aussi primordial de vous renseigner sur les frais annexes pour avoir une idée du coût global de cette opération. Par ailleurs, à l’expiration de ce contrat, la loi vous autorise à procéder à la mise en concurrence syndic. Pour cela, vous devez demander des propositions de contrat auprès des concurrents de votre syndic.

La révocation du Syndic de propriété

En cas de désaccord profond avec votre syndic de copropriété, vous pourriez être tenté de le révoquer. Sachez que c’est une démarche complexe et risquée qui pourrait vous porter préjudice si vous vous retrouvez devant les tribunaux. Il est donc préférable d’attendre la fin de son mandat pour procéder à son remplacement. Toutefois, vous ne pouvez prendre seule cette décision.

Il revient à l’assemblée générale des copropriétaires de voter la reconduite ou non de votre syndic. Pour favoriser son départ, vous devez donc convaincre au préalable les autres copropriétaires de la nécessité de le remplacer.

Par ailleurs, vous devez entamer très tôt les démarches nécessaires pour trouver un syndic qui vous convient bien avant l’expiration du contrat de celui en exercice.

Lire aussi: Contentieux de copropriété : à qui faire appel ?

4.1/5 - (22 votes)