7 avantages et inconvénients de l’achat d’un mobil home

achat d un mobile home avantages inconvenients 1

Comme pour tout investissement, il existe un certain nombre d’avantages et d’inconvénients liés à l’achat d’un mobil home. Que ce soit en termes de coût d’achat, de rentabilité, d’installation ou de gestion, ceux-ci correspondent à chaque étape du processus. Il est donc important de bien se renseigner sur le sujet avant de se lancer.

Afin de vous aider dans ce cadre, ce guide aborde donc de long en large ces divers points. Vous pourrez ainsi, en toute connaissance de cause, décider d’investir ou non dans un mobil-home,

Achat d’un mobil home : ce qu’il faut savoir au préalable

Afin de bien cerner les aspects positifs et négatifs de l’achat d’un mobil home, commençons par faire le point sur quelques notions essentielles.

Un mobil home, c’est quoi concrètement ?

Selon la loi ALUR 2014, un mobil home (« maison mobile » en français) est une habitation dérivée de la caravane conventionnelle qui peut servir de résidence principale. Cependant, il faut dire qu’il sert le plus souvent de résidence secondaire. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les mobil-homes sont classés dans la catégorie des résidences mobiles de loisir ou dans celle des habitations légères de loisir (HLL).

Conformément à l’article R111-37 du Code de l’urbanisme, ces dernières regroupent « les constructions démontables transportables, destinées à une occupation temporaire ou saisonnière à usage de loisirs ». La construction et l’installation d’un mobil home répondent donc à des critères et à des normes bien précis établis par la législation.

Construction et installation d’un mobil home : que dit la loi ?

Les mobil homes ne sont pas construits sur des fondations permanentes. Comme l’indique le terme « mobile », ils sont plutôt dotés de moyens de mobilité favorisant leur déplacement. Ils possèdent ainsi un châssis remorquable et sont stabilisés par des pilotis ajustables.

Leur déplacement vers un site, permanent ou semi-permanent, s’effectue avec un engin tracteur spécialisé. En ce qui concerne les installations accessoires amovibles (auvents, rampes d’accès et terrasses), elles peuvent être accolées aux mobil homes sur leur lieu d’installation.

Pour ce qui est des modalités d’implantation d’un mobil home, celles-ci sont définies par la norme AFNOR NF S 56-410 entrée en vigueur le 20 décembre 1999, pondérée par l’article R111-38 du Code de l’urbanisme.

Conformément à ces réglementations, ce type de logement trouve sa place sur les terrains spécifiques suivants :

  • Les parcs résidentiels de loisirs (PRL) ;
  • Les terrains de camping respectant la réglementation ;
  • Les villages de vacances classés en hébergement léger ;
  • Les dépendances des maisons familiales de vacances disposant d’un agrément.

Précisons que l’installation sur l’un de ces sites nécessite la signature d’un contrat de location. Ce dernier permet au propriétaire du mobil home d’accéder à l’eau, au réseau d’évacuation, à l’électricité, au gaz, ainsi qu’au réseau téléphonique et de télévision de l’établissement.

Cela ne doit toutefois pas faire perdre au mobilhome son caractère de mobilité.

Par ailleurs, le propriétaire du logement mobile peut bénéficier d’un accès aux diverses activités ou autres prestations du PRL, du camping ou du village de vacances où il s’installe.

Bon à savoir : La loi interdit l’installation d’un mobil home dans son jardin, peu importe la durée prévue.

Lire aussi : Faut-il encore investir dans la pierre en 2022 ?

achat d un mobile home avantages

Quels sont les différents types de mobil home ?

Les mobil homes se déclinent sous plusieurs formes et tailles. Chaque modèle présente ses avantages et inconvénients spécifiques. Pour faire le bon choix, il est donc important de bien se renseigner.

Le principal critère de catégorisation des mobil homes est la superficie habitable. Sur ce plan, on distingue principalement des modèles avec des surfaces de :

  • 18 m² ;
  • 20 m² ;
  • 25 m² ;
  • 32 m² ;
  • 35 m² ;
  • 40 m².

Selon la norme AFNOR NF S 56-410, la surface d’un mobil home ne doit pas dépasser 40 m². De plus, il ne doit pas occuper plus de 30 % du site sur lequel il est implanté.

Notez que le confort lié à chaque modèle de résidence mobile est principalement lié à la surface disponible. Par exemple, les mobil homes dont la surface varie entre 18 et 20 m2 sont des modèles basiques ou entrée de gamme. Généralement, ils n’offrent que le confort essentiel, n’intègrent pas de sanitaires et ne peuvent pas accueillir plus de 4 personnes.

Les mobil homes classiques (ou milieu de gamme) proposent, pour leur part, une surface habitable variant entre 25 à 35 m². Ils offrent plus de confort que les modèles de la catégorie précédente.

Enfin, la troisième catégorie concerne les mobil homes de luxe. Ceux-ci offrent une surface habitable allant jusqu’à 40 m² ; mais pas plus !

Quels avantages présentent l’achat d’un mobil home ?

Abordons maintenant les avantages de l’achat d’un mobil home. Ces derniers sont essentiellement liés au coût de l’investissement, ainsi qu’à la fiscalité avantageuse qu’offre ce type d’habitation.

Le mobil home, une solution de logement financièrement accessible

Le prix d’acquisition d’un mobil home est relativement moins élevé que celui d’une habitation classique. Pour ceux qui recherchent une résidence secondaire, c’est donc une alternative plus économique à une maison de vacances ou de campagne standard.

Pour mieux cerner la différence de prix entre les mobil homes et les maisons classiques, voici un petit exemple illustratif.

En France, on estime le prix moyen au m2 d’une maison à 2 247 €. Il faut donc prévoir en moyenne 89 880 € pour acquérir une maison de 40 m². En comparaison, une résidence mobile de la même superficie nécessite entre 40 000 et 55 000 €.

Quel est le prix d’achat d’une maison mobile ?

Le prix d’achat d’un mobil home varie en fonction du modèle concerné. De même, le coût de revient n’est pas le même pour un mobil home neuf ou d’occasion.

A titre indicatif, on peut considérer les fourchettes de prix suivantes :

  • 6000 à 10000 pour un mobil home doccasion ;
  • 22000 à 40000 pour un modèle neuf dentrée à milieu de gamme.
  • 40000 à 55000 pour un modèle neuf haut de gamme ;

Gardez par ailleurs à l’esprit qu’une variation importante de prix peut s’observer d’une marque de mobil-home à une autre.

Quel est le coût total d’acquisition ?

Au-delà, du prix d’achat du mobil home, il est également important de prévoir les frais liés au transport, aux aménagements, à la location d’une parcelle et à l’installation du mobil home. Ceux-ci varient aussi selon le prestataire choisi.

En dépit de ces frais, l’achat d’un mobil home reste plus accessible que l’acquisition d’une maison classique.

Considérons ces prix indicatifs des frais associés à l’achat d’une résidence mobile :

  • 700 € pour une terrasse ;
  • 2000 € pour l’Installation ;
  • 500 € pour le transport (5 €/km pour 100 km) ;
  • 20 000 € pour la location d’une parcelle (1000 €/an pendant 20 ans).

Pour un mobil home acheté à 55 000 €, le coût de revient total est donc estimé à 78 200 €. Pour une maison de surface équivalente, le prix estimatif est toujours plus élevé : 89 880 €, auxquels il faut par ailleurs additionner les frais de notaire. Au total, cela revient à 96 171,6 €.

achat d un mobile home camping

La possibilité de louer son mobil home

L’achat d’un mobil home est également un investissement qui peut s’avérer très rentable. Il s’agit d’ailleurs d’un autre avantage financier important à prendre en compte. En effet, vous pouvez louer votre maison mobile, notamment si elle vous sert de résidence secondaire. Bien aménagée, elle peut servir de chambres d’hôtes atypiques pour les vacanciers.

Cette solution permet notamment d’amortir les frais annuels de location. En règle générale, le prix de location d’un mobil home varie entre 500 et 1500 euros/semaine selon la saison. En haute saison, les prix sont encore plus élevés.

Afin de maximiser la côte de votre résidence mobile, installez-la sur une parcelle bien située. Par ailleurs, il est recommandé d’opter pour le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP).

Lire aussi : LMNP : est-ce le moment de revendre votre bien ?

La présence ou non de mobilier dans votre mobil home a en effet une importance majeure sur les plans fiscal et juridique. En louant votre logement mobile meublé, vos revenus locatifs relèvent du régime des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) ou du régime fiscal réel simplifié.

La deuxième option est plus avantageuse, car elle permet notamment de récupérer la TVA de 20 % sur l’acquisition du mobil home et de ses équipements. De ce fait, un bien acheté à 55 000 euros ne vous reviendra au final qu’à 44 000 euros.

Une fiscalité particulièrement avantageuse

L’achat d’un mobil home présente plusieurs avantages sur le plan fiscal.

En plus de la récupération des 20 % de TVA à l’achat déjà évoqués plus haut, il est aussi possible de bénéficier d’une récupération annuelle de 10 % de TVA sur l’emplacement. De plus, une récupération annuelle de la TVA à 20 % sur les différents types de frais est envisageable.

Par ailleurs, les maisons mobiles ne sont pas soumises à la taxe d’habitation, ni à la taxe foncière.

La taxe de séjour fait, par contre, partie des charges fiscales à considérer. Pour rappel, il s’agit d’une taxe communale mise en place pour financer toutes les dépenses liées à la fréquentation touristique. Elle est due par personne et par nuitée. Le montant de cette taxe ne dépasse que très rarement 2 €.

En fonction de la commune, une taxe additionnelle de 10 % peut s’ajouter à la taxe de séjour.

Lire aussi : Quelles solutions pour défiscaliser une résidence secondaire ?

La mobilité, bien évidemment

C’est sans doute l’avantage le plus évident lié à l’acquisition d’un mobile home. Pouvoir se déplacer avec son logement, en famille ou entre amis, permet de vivre des aventures exceptionnelles sans se ruiner.

Avec un mobil-home, vous pouvez organiser librement vos vacances en économisant beaucoup sur le prix du logement. Pas besoin en effet de réserver de maison d’hôtes ou de chambres d’hôtel à l’avance.

Zoom sur les inconvénients de l’achat d’une maison mobile

À côté de ces nombreux atouts, l’achat d’un mobil home présente également quelques points négatifs dont il est important de tenir compte avant de se lancer. Passons-les en revue.

La difficulté de trouver un bon emplacement

Rappelons que les propriétaires de mobil-home doivent impérativement louer une parcelle pour y installer leur logement.

Malheureusement, face à la forte augmentation de la demande ces dernières années, il est aujourd’hui difficile de trouver un camping ou PRL répondant à toutes les exigences. De plus, les prix de location et les droits d’entrée facturés par les gestionnaires sont de plus en plus élevés.

achat d un mobile home inconvenients

Des contrats de location parfois biaisés

Une grande vigilance est requise lors de la signature du contrat de location d’un espace pour l’installation d’un mobile home.

En effet, de nombreux campings ou PRL ne fournissent pas des services de qualité et n’hésitent pas à tricher. Ils peuvent notamment profiter d’un petit manque de vigilance de votre part pour modifier leur règlement intérieur.

Chaque camping ou PRL à son règlement. Il est donc important d’étudier en détail le contrat proposé avant de s’engager. Il s’agit d’une recommandation à ne pas négliger si l’on souhaite profiter pleinement de sa résidence secondaire de loisirs.

En outre, depuis, 2014, les contrats de location sont limités à un an, avec tacite reconduction.

Malheureusement, cela ne protège pas les locataires, dans la mesure où certains gérants en profitent pour augmenter les prix, modifier le règlement ou mettre fin à la location de façon abusive.

N’oubliez pas qu’un départ forcé implique inévitablement des dépenses imprévues, comme le coût de la désinstallation, le transport, sans oublier les dépenses liées à une nouvelle location.

Une durée de vie limitée

Un mobil home a une durée de vie moyenne de 20 ans. Sa durée d’exploitation à titre personnel ou en sous-location est donc limitée dans le temps. De même, en fin de vie, il ne vaut plus grand-chose. Ce qui rend toute possibilité de revente difficilement envisageable.

Il s’agit d’un inconvénient important à prendre en compte dans votre projet d’achat d’un mobil home.

Alors, l’achat d’un mobil home, bonne ou mauvaise idée

En résumé, que ce soit pour en faire votre résidence principale, une résidence secondaire ou encore une location saisonnière, acheter un mobil-home peut être une bonne idée. Les coûts d’acquisition et d’installation, ainsi que les charges fiscales liées sont en effet globalement plus intéressantes que ceux d’un logement classique.

De plus, un logement mobile reste un atout de taille pour des vacances itinérantes, aussi atypiques qu’amusantes.

Toutefois, avant de se lancer dans un tel projet, il est important de bien penser à la question de la parcelle sur laquelle doit être installé le mobil home. De même, lors des déplacements, la question de l’emplacement doit être bien étudiée afin d’éviter de grosses déconvenues qui pourraient être coûteuses.

Enfin, n’oubliez pas de penser à bien sécuriser votre mobil home ! Malheureusement, les cas de vols dans les camping-cars et les mobil-home connaissent une recrudescence ces dernières années.

Lire aussi : Assurance pour hivernage camping-car : comment choisir la meilleure formule ?

4.3/5 - (11 votes)